Afin de mieux comprendre les bienfaits du yoga sur le corps et l’esprit, j’ai posé quelques questions à Sophie, ma super prof de yoga que je remercie car grâce à elle, mes maux de dos et mes petits problèmes de sommeil se sont bien atténués ! Une interview très intéressante et enrichissante pour les novices en yoga comme moi..

 

1/ Sophie, peux-tu résumer en quelques lignes ton parcours et ta formation? Depuis combien de temps enseignes-tu le yoga? Es-tu spécialisée dans les cours de yoga pré-natal?

Je pratiquais la danse à peine haute comme trois pommes. J’ai toujours été fascinée par le corps humain et la nature. Mon père était vétérinaire et j’ai pu, à cette occasion voir des mises-bas ou encore assister simplement à l’éclosion des poussins dans leur œuf mais aussi découvrir leur croissance et leur développement. Après un bac scientifique, je me suis pourtant dirigée vers une école d’ingénieur… et j’ai travaillé comme tel pendant une dizaine d’année.
J’ai alors découvert le yoga lors de ma première grossesse en 1998-99 grâce à Marie-Hélène Demey, ma première fée. J’ai été subjuguée par mon bébé dès le début et j’ai poursuivi en yoga post-natal. Je me suis alors intéressée de près à la psychologie cognitive et ai entamé un master sur le développement des bébés et j’ai abandonné définitivement mon métier d’ingénieur.
En plein « master », en 2003, je suis tombée enceinte de mon second enfant. Un peu secouée par un premier accouchement que je jugeais « mal respecté », j’ai décidé d’accoucher à la maison avec une sage-femme. Ce fut une des plus belles expérience de ma vie. J’ai terminé mon master avec un mémoire sur la perception tactile des nouveaux-nés peu après.
Je me suis alors complètement formé au yoga et j’ai écrit mon premier livre « bébé yogi » en 2006. C’est à partir de là que j’ai enseigné le yoga, d’abord en post natal, puis pour les femmes enceintes, cela fait maintenant presque 10 ans que j’enseigne aux mamans et futures mamans, yoga pré et post-natal mais aussi anime des ateliers sur le développement naturel des bébés et sur le massage bébé.

2/ Pour les femmes enceintes qui souhaiteraient se mettre au yoga, peux-tu expliquer le déroulement et l’évolution des séances? (types d’exercices). A partir de quel mois peut-on commencer et quand doit-on arrêter? 

L’idéal est de commencer après les 4 mois de grossesse, donc dans le 5ème mois de grossesse. Il faut être certaine que la grossesse est bien solide. Le yoga prénatal ne comporte aucun danger si il est pratiqué dans les règles de l’art mais autant partir sur de bonnes bases. La première partie de la grossesse (jusqu’à 6 mois) va consister à prendre de bonnes habitudes de postures et de respiration : postures qui favorisent la bonne installation du bébé, l’évitement de pressions abdominales, apprendre à respirer autour du bébé et apprendre à ressentir non seulement les inconforts mais surtout apprendre à ressentir son bébé, le savourer en quelque sorte. La 2ème partie de la grossesse (du 6ème à 8ème mois) va consister à faire de la place pour bébé et pour soi, apprendre des postures qui font du bien au dos, libèrent le diaphragme et active la circulation dans le corps (sanguine, digestion, lymphatique, respiratoire, sommeil). La dernière partie (dernier mois) va consister à apprendre des techniques de respiration, des visualisations, relaxation, des postures qui vont aider le bébé à s’installer dans le bassin et préparer le corps à l’accouchement : une séance spéciale y est consacrée. Le travail autour du périnée trouve alors toute sa place !! On peut faire du yoga jusqu’au bout !!! Le plus compliqué étant… de se déplacer jusqu’au cours de yoga….

3/ Quelle(s) différence(s) y-a t’il entre le yoga « classique » et le yoga « pré-natal »?

Le yoga classique est plutôt statique (du moins en ce qui concerne la posture) et on peut vraiment faire toutes les postures et respirations possibles et imaginables ! Pour le yoga pré-natal, du moins celui que j’enseigne, j’associe beaucoup respiration, mouvement et posture afin de rendre la posture plus légère et moins en force. Je soulage beaucoup le dos par les bras et j’utilise également beaucoup les visualisations qui viennent augmenter l’effet des postures. Comme on ne peut pas faire toutes les postures, il faut utiliser son imagination…. Certaines postures sont proscrites comme les postures sur le ventre bien sûr, les postures type cobra (cambrure) et je limite absolument les postures inversées (à cause des remontée acides) Le yoga pré-natal a cela de merveilleux qu’il nous oblige à plonger en soi et à approfondir la posture, non pas par la force mais par la pensée et le souffle dirigé. On peut être aussi amener à utiliser plus de matériels, coussins, murs, afin de créer une posture confortable.

4/ Quels sont les bienfaits du yoga pré-natal? (sur la maman et le foetus)

Souffle libéré, sommeil amélioré, relaxation musculaire profonde (yoga nidra), espace pour la maman et le bébé, oxygénation complète du corps et du bébé, circulation sanguine et lymphatique, conscience du corps, conscience du bébé et relation mère enfant, meilleur connaissance de soi, meilleure mobilité du bébé dans le ventre (pendant la relaxation en particulier), apprentissage de la méditation, réduction du stress pendant la grossesse et pendant l’accouchement, mobilité du corps améliorée, réduction des problèmes de dos, des problèmes de sciatique (dans les cas léger ou débutants), naissance vécue plus sereinement en toute circonstance (ce qui ne veut pas dire une naissance forcément sereine), meilleur vécu des contractions et de la douleur, pose de la péridurale retardée voire annulée. Meilleure forme après la naissance, meilleure conscience du périnée et récupération plus rapide.

5/ Y-a t’il des contre-indications?

Sciatique en cours d’inflammation aiguë, problèmes de genoux (mais là encore on peut s’adapter !!!). On peut être privé de yoga si le col est déjà ouvert et que l’on est pas dans le dernier mois de grossesse, mais il y a très peu de contre-indication si les cours de yoga sont fait dans le respect des femmes enceintes et de leurs sensations : j’insiste beaucoup auprès des femmes enceintes pour leur dire de s’écouter : ce n’est pas à vous de vous adapter à la posture, c’est la posture qui doit s’adapter à vous !

6/ Une fois que le bébé est né, est-il possible de continuer les cours de yoga avec lui (+ à la maison)? Si oui, quels types d’exercices conseilles-tu et quel matériel est indispensable? (+ bienfaits sur le bébé)

Bien sûr, des postures couchées tout d’abord puisqu’il faut se reposer ! La posture de l’enfant ou les jambes au mur… Il y a plein de possibilités mais si possible avec bébé posé à côté car il faut éviter de le porter le premier mois ‘du moins la maman !) le seul matériel réellement indispensable est pour moi, un bon lit d’au moins 160 car le fantasme de ne jamais dormir avec son bébé dans son lit est une douce illusion presque impossible à appliquer dans la vie réelle, surtout si on allaite ! Alors autant se faire à l’idée que le bébé s’endormira avec vous au sein de temps en temps : loin de moi l’idée de conseiller le cododo « brut » mais les bébés et la fatigue aidant, il faudra bien se faire à cette idée que nos instinct de mammifères forgés depuis des millénaires prendront forcément le dessus malgré toute notre bonne volonté ! Sinon, l’autre possibilité est de prévoir un lit cododo collé au lit parental comme ç aon reste en contact avec son petit, ou encore un coccona baby directement dans le lit parental, cela évite de laisser le bébé à même le lit parental et vous permet de dormir sur vos 2 oreilles ! Sinon, l’écharpe de portage me paraît un must, d’abord pour le papa le premier mois puis la maman après, rien de mieux pour garder un bébé endormi contre soi et vaquer à ses occupations !

7/ Pour les futures mamans qui souhaitent se perfectionner, conseilles-tu des livres sur le sujet?

Et bien mes livres « 100 postures de yoga avec mon bébé » chez Nathan, très complet et très illustré qui vous donne plein d’idée de la naissance à 3 ans afin d’aider bébé à découvrir le monde et aussi vous éviter le mal de dos tout en vous faisant du bien ! et aussi bébé yogi le mouvement à l’état de grâce qui vous donne une idée des postures merveilleuses dont sont capables les petits dès la naissance !

8/ Un dernier mot pour la fin… 🙂

Le moment de la grossesse et de la naissance sont des moments charnières de la vie et j’essaie de transmettre tout ce que j’aurais voulu entendre pendant mes grossesses et après mes accouchements : Car il faut une bonne dose de confiance et de sérénité pour faire face à un monde plus technique mais aussi moins humain, il faut développer la bienveillance afin de permettre un lien mère-enfant renforcé, car malheureusement les jeunes mères se sentent parfois bien seules face aux nombreux conseils mais aussi à la peur de ne pas être à la hauteur ! Ma devise, liberté, sérénité, maternité !