Au mois de février et alors enceinte de 7 mois, j’ai eu la chance de pouvoir immortaliser cette période magique qu’est la grossesse. Un très beau moment passé avec Fred, mon mari, qui a posé à mes côtés.

Le plus important pour nous, c’était d’avoir un bon feeling avec la photographe et qu’elle sache nous mettre à l’aise. Et ce fut largement le cas ! Candice nous a d’emblée mis dans le bain. Accueillante, souriante et fun, la séance est passée très vite et nous avons beaucoup ri !

Pour tous les couples qui seraient intéressés par une séance photo grossesse ou nouveau-né, je vous invite à regarder le travail de Candice, que j’ai connu via Mum to be party (le site fait parfois des promotions sur les séances photos, à consulter régulièrement).
En prime, voici une courte interview de Candice pour mieux comprendre sa façon de procéder avec les familles qui viennent se faire tirer le portrait dans son studio.

Bonne lecture à tous !

1/ Candice, depuis combien de temps exerces-tu le métier de photographe? As-tu dès le début été spécialisée dans les photos de familles/femmes enceintes/nouveaux-nés?

Je pratique la photographie depuis l’adolescence, j’ai décidé de me lancer professionnellement en 2010. J’ai d’abord été assistante dans la photo de mode, puis j’ai travaillé pour le compte d’un studio pour finalement me spécialiser dans la photographie familiale en 2012. La photographie me permet de vivre des moments clefs et de rendre un service inestimable aux familles qui viennent à mon studio. Je suis comblée par ma spécialisation. Je fais aussi quelques mariages par plaisir l’été, je ne me vois pas arrêter ce domaine qui complète mon bonheur au studio.

2/ Comment as-tu connu le site Mum to be party et comment le partenariat s’est-il installé entre vous?

J’ai connu le site par une maman, j’adore l’univers de Mum To be Party. C’est un plaisir de travailler avec Christel, une super maman toujours en avance sur les tendances et les envies des parents. Au début nous avons eu réciproquement envie de faire un partenariat. Le site correspond à l’univers simple et coloré que j’affectionne aussi au studio. La partenariat s’est donc fait simplement.

3/ Qu’est ce qui motive les familles à pousser la porte de ton studio?

Quand je demande aux parents pourquoi ils ont choisi mon studio, il y a toujours à peu près la même réponse: ils aiment le côté simple, naturel et sans artifice. Ce qui m’intéresse, c’est de capter les expressions, les interactions entre les enfants et leurs parents. J’aime utiliser la lumière naturelle (à 80% du temps pour un rendu doux). Oui douceur ! C’est apparemment aussi ce qui se dégage de moi ! Et puis j’aime vraiment les gens et j’ai plaisir à les accueillir dans mon studio, sans doute cela doit se ressentir.

4/ Pour les séances « nouveaux-nés », comment procèdes-tu pour parvenir à faire poser les bébés/jeunes enfants ? (les faire rire, les faire endormir etc..). Quelles sont tes petites astuces?

Il y a 2 choses différentes, les séances de nouveaux-nés et les séances bébés/enfants.
– Pour les nouveaux-nés, il faut en priorité des parents zen, les nouveaux-nés ressentent tout. Il ne faut pas être pressé, il faut prendre son temps. Pour endormir un nouveau-né, cela peut prendre une heure, 2 heures, parfois c’est immédiat. Pour faire poser un nourrisson, il faut qu’il dorme et pour cela il y a bien sûr quelques astuces : avoir une pièce bien chauffée, mettre une petite musique d’ambiance type « les bruits blancs » mais le plus important du calme.
– Pour les enfants, il ne faut pas les bloquer, chaque enfant est différent et je m’adapte au caractère de chacun. Timide, extraverti, en colère, pas envie de poser… à chaque enfant sa solution. Le mieux c’est de leur parler de choses et d’autres pour qu’il ne se focalise pas sur la photo ! Comme avec les parents en somme !

5/ Lorsqu’un couple vient se faire photographier ou vient faire photographier son enfant, qu’est ce qui est le plus important pour toi? Et pour les familles?

Le plus important c’est la satisfaction des personnes qui me font confiance. J’ai besoin aussi que les parents repartent avec un support imprimé : album ou agrandissement . Je mets un point d’honneur à expliquer à chaque personnes que le numérique n’a pas de valeur, qu’il faut imprimer ses images pour que dans 10 ans, 20 ans, 30 ans, il reste quelque chose à partager, à transmettre. Je suis triste de voir que certaine famille ne dispose de rien d’autres que des fichiers numériques sur ordinateur, qu’ils ne regarde jamais et qu’ils perdront un jour.

Et puis au delà de ces 2 choses fondamentales, il y a aussi l’importance du moment à partager pendant la séance et lors de la découverte des images. Le temps de chacun est précieux et quand une famille se retrouve au studio, c’est du temps à partager et l’occasion de passer un beau moment. Faire vivre une expérience en famille ou en couple: c’est le leitmotiv du studio.

6/ Quelles sont tes inspirations? Y-a t’il des photographes que tu aimes particulièrement?

Mes inspirations sont très diverses. Par mes études de théâtre, j’ai appris à observer, les gens, la lumière, le monde qui nous entoure. Simplement. Grâce à mes études d’histoire de l’art j’ai passé beaucoup de temps dans les musées à observer la peinture, les lumières des tableaux flamands, j’adore.
En photographie, le maître absolu est Henri Cartier Bresson, et puis dans la mode, Peter Lindberg. Récemment j’ai été bouleversé par Elisabeth Messina, sa gestion de la lumière naturelle est époustouflante. Après il y’en a beaucoup beaucoup d’autres qui m’ont inspirés mais la liste est très longue..