Comme évoqué, j’ai noté au fur et à mesure de notre voyage en Italie quelques conseils et astuces pour les parents qui souhaiteraient partir avec un bébé en bas âge (à l’étranger) mais qui hésiteraient encore ! J’espère que ces recommandations vous aideront.

1. Choisir sa destination – Bien sûr, tout dépend de la période à laquelle vous décidez de partir et le climat que vous préférez. Pour notre part, nous avions choisi une destination en Europe pour ne pas partir trop loin. L’Italie est tombée sous le sens car nous adorons ce pays et le nord n’est pas caniculaire. La région des lacs italiens est une destination idéale pour les familles et particulièrement avec un bébé en bas âge. Nous avons eu chaud, dire le contraire serait mentir, mais il faut organiser ses journées selon le rythme de votre enfant. Privilégiez les sorties en matinée et en fin de journée (les températures sont plus agréables qu’entre 14h et 16h), protégez bien votre bébé avec de la crème solaire 50+ et un chapeau et le mot d’ordre est « hydratation! » (j’avais toujours un petit biberon d’eau à disposition).
De la même façon, je vous conseille (si vous partez l’été) de choisir une ville ou l’on peut se baigner. Les villes près des lacs ainsi que les Cinque Terre étaient vraiment agréables pour cela. En revanche, je déconseille fortement Venise (même si c’est sublime) car il y avait énormément de touristes, il faisait extrêmement chaud et humide et surtout, c’est une ville très fatigante à faire avec un tout petit..

2. Soyez organisés mais flexibles – Fred et moi avions l’habitude de voyager avec un bag pack et de vivre au jour le jour,      sans forcément réserver à l’avance. Lorsque nous sommes partis à Cuba il y a 2 ans, nous n’avions d’ailleurs réservé que le vol et rien sur place. Avec un bébé de 4 mois, ce temps est révolu ^^ Nous avons réservé en amont les hébergements de chaque étape via airbnb et booking car en plein mois d’août, mieux vaut éviter de se retrouver dans une situation que l’on pourrait regretter ! En 10 jours, le temps passe très vite et on ne veut rien louper ! Les premiers jours, nous avons énormément marché, grimpé, porté, roulé.. pour finalement être épuisés ! Nous nous sommes vite rendus compte que nous devions respecter le rythme de Rose, quitte à visiter moins de choses et faire des choix. Arrivés au Lac de Côme, nous avons pris le temps de nous reposer et de flâner, ce qui était tout aussi agréable.. Un conseil: soyez flexibles avec votre planning. Ménagez vous !
Autre chose, pensez avant de partir à imprimer votre itinéraire sur Google Map car parfois, les GPS vous font passer par des routes qui vous font faire de grands détours. Et puis c’est toujours rassurant d’avoir son itinéraire sur papier !

3. Voyagez légers –  Un conseil que j’ai toujours du mal à appliquer, mais voyager léger change vraiment tout ! Nous avions la voiture, ce qui nous a permis de mettre pas mal de choses dans le coffre, mais une fois la poussette, le lit parapluie avec le matelas rangés, croyez moi, il ne restait plus beaucoup de place ! En été, pas besoin d’énormément de vêtements puisqu’on passe notre temps en maillot de bain (et en couche pour bébé). Nous avions donc une valise pour Fred et moi et une petite valise pour Rose avec ses vêtements, sa trousse de toilette et quelques médicaments si besoin, sa turbulette, son doudou et quelques jouets. J’avais également emporté un sac à langer (qui me servait en même temps de sac à main) avec tout le nécessaire pour la journée (biberon, lait, eau, crème solaire, chapeau, couches, lingettes..). Le stock de couches et de lait en poudre restaient dans le coffre, je prenais le strict nécessaire pour nos escapades. Si nous n’avions pas eu de véhicule, j’aurais tout acheter sur place et choisi les hébergements en fonction de la disponibilité d’un lit pour bébé. Je dois l’admettre, la voiture nous a pas mal facilité la vie !

4. Emportez votre poussette ET un porte-bébé – Gros dilemme avant de partir en Italie, que prendre pour transporter  Rose ? Est-il plus judicieux de ne prendre que la poussette? Mais comment faire s’il y a des marches ? Dans ce cas, prenons nous simplement un porte-bébé et pas de poussette? (mais j’ai tout de suite pensé à nos pauvres dos..). Nous avons finalement opté pour la poussette puisqu’en bonne petite citadine, Rose est habituée à être dedans lorsqu’on se promène et peut piquer un petit somme comme bon lui semble. C’était quand même beaucoup plus confortable pour elle. MAIS, nous avons également emporté notre porte-bébé pour les lieux ou il y a des marches ou des ponts. A Venise, nous étions vraiment heureux de l’avoir pris car devoir porter la poussette avec Rose dedans pendant 4 jours, imaginez l’horreur !
Autre chose à laquelle je pense, nous avions acheté avant de partir une ombrelle à clipper sur le côté de la poussette mais pour être honnête, cela n’a pas été très utile car l’ombrelle était trop petite et ne protégeait pas complètement le visage de Rose. Nous avons tout simplement mis un tissu avec deux grosses pinces clippées à la capote de la poussette pour la protéger du soleil, et c’était parfait !

5. Réservez votre hôtel en coeur de ville – Comme j’expliquais plus haut, il a vraiment fallu qu’on ralentisse la cadence et qu’on s’adapte selon Rose. Après son repas du midi, nous rentrions à l’hôtel pour qu’elle puisse faire sa sieste et éviter les grosses chaleurs et repartions en balade vers 16-17h. Etre en plein centre était vraiment confortable pour nous car à peine sortis de notre hébergement, nous étions en plein coeur historique et n’avions pas à reprendre de transports pour visiter ce que nous souhaitions. Nous avions réservé seulement quelques semaines à l’avance principalement sur airbnb (pour les lacs et Venise) et Booking pour les Cinque Terre. Nous avons été agréablement surpris par la qualité de service d’airbnb ! Les hôtes qui nous ont reçu ont été d’une immense gentillesse, chaleureux et toujours disponibles pour nous donner des bons plans et de bonnes adresses locales. Si vous souhaitez nos différents contacts, n’hésitez-pas !